Chercheurs
 
Marie-Cécile Naves
English Version
Chercheuse associée à l'IRIS

+33 (0)1 53 27 60 60
Marie-Cécile Naves

Docteure en science politique de l’université Paris-Dauphine, avant un post-doctorat en sciences de l’information et de la communication à la Fondation Maison des Sciences de l’Homme à Paris, elle est l’auteure de plusieurs ouvrages sur les États-Unis, notamment les droites américaines. Elle travaille également sur les questions de genre et d’égalité femmes-hommes, les politiques d’éducation et de jeunesse, et les enjeux socio-politiques du sport.

 

Vice-Présidente du think tank européen Sport et Citoyenneté, elle enseigne à l’université et en business school depuis 1999. Elle a également occupé le poste de responsable de projets à France Stratégie (ex-Commissariat général au Plan) (2010-2015) où elle a co-écrit ou dirigé plusieurs rapports pour le gouvernement ou le Président de la République, dont « Quelle France dans 10 ans ? » (2014), « Lutter contre les stéréotypes filles-garçons : un enjeu d’égalité et de mixité dès l’enfance » (2014), « Reconnaître, valoriser, encourager l’engagement des jeunes » (2015), ou encore « Quelle action publique pour demain? » (2015). Elle exerce ces mêmes fonctions aujourd’hui au sein de la Conférence des Présidents d’Université.

 

L’intégralité de ses publications et interviews est à retrouver sur son site personnel : www.mariececilenaves.com

 

Ouvrages :

 

Manuel de géopolitique :

« Géopolitique des États-Unis », Eyrolles, 2018 (à paraître)

Essais :

  • « Trump, la revanche de l’homme blanc », Textuel, 2018
  • « Le pouvoir du sport », FYP, 2017 (co-auteure)
  • « Trump, l’onde de choc populiste », FYP, 2016
  • « Le nouveau visage des droites américaines », FYP, 2015

Ouvrages de science politique :

  • « Talents gâchés. Le coût économique et social des discriminations », L’Aube, 2015 (co-auteure)
  • « La fin des néoconservateurs ? », Ellipses, 2009
 
Analyses
 
 
12.06.2018
Dans un article publié sur le site de son journal le 11 juin 2018, le rédacteur en chef de « The Atlantic », Jeffrey Goldberg, explique que le président américain estime ne rien devoir « à personne et surtout pas à ses alliés. » Du G7 à l’Iran en passant...
 
 
30.05.2018
Dans son dernier ouvrage « Healing from Hate », le sociologue américain Michael Kimmel dresse le portrait de « repentis » de l’extrême droite suprémaciste mais aussi d’anciens djihadistes. Il explique avec force comment ces hommes ont réussi à sortir de la violence mortifère et ce qu’ils nous apprennent des...
Aires de recherche
Etats-Unis contemporains, vie politique américaine, parti républicain et conservateurs - Racisme, sexisme, discriminations - Enjeux socio-politiques du sport