Chercheurs
 
Directeur de recherche
Béligh Nabli
English Version
Directeur de recherche à l'IRIS

+33 (0)1 53 27 60 60
Béligh Nabli

Béligh Nabli est universitaire, enseignant-chercheur en droit public. Directeur de recherche à l’IRIS, ses travaux portent sur des sujets politiques, institutionnels et juridiques.

Après avoir obtenu le Certificat d’Aptitude à la profession d’Avocat (CAPA), et au terme de ses études doctorales à l’Institut Universitaire Européen (Florence),
il a obtenu un doctorat en droit. Sa thèse portait sur : « L’exercice des fonctions d’Etat membre de la Communauté européenne » (publiée chez Dalloz, 2007).
Une réflexion sur l’Etat prolongée récemment par un ouvrage co-signé sur « Le droit français de l’intégration européenne » (LGDJ, 2015).

Il est également titulaire : d’un DEA en droit public interne (Paris I Panthéon-Sorbonne), d’un DESS de droit européen (Paris I Panthéon-Sorbonne) et d’un certificat de recherche approfondie de l’Institut des Hautes Etudes Internationales (Paris II Panthéon-Assas).

Outre l’espace franco-européen, ses travaux portent également sur la géopolitique du monde arabe.
Il a ainsi signé successivement « Comprendre le monde arabe » (Armand colin, 2013) et « Géopolitique de la Méditerranée » (Armand Colin, 2015).

Il enseigne enfin les « Questions européennes » et les « Questions internationales » à Sciences Po Paris.

 
Analyses
 
 
27.10.2016
Le dernier rapport de la Banque mondiale au sujet de la situation économique et sociale au Maghreb (à l’exception de la Mauritanie) tire un bilan qui en dit long sur le statu quo et le manque de perspectives en la matière : l’Algérie, la Libye, le Maroc et la Tunisie...
 
 
23.10.2016
Le discours racialisé n’est plus l’apanage de l’extrême-droite. La question se pose avec acuité au moment où la société est habitée par une crispation identitaire propice à une lecture racialisée d’un «Nous» et d’une série de «Eux» mal identifiés. En pleine campagne présidentielle de 2012, François Hollande avait estimé qu’«Il...
 
 
03.10.2016
Le prix Nobel de la Paix Shimon Peres a été inhumé à Jérusalem. Si plus de 90 délégations internationales ont assisté aux funérailles de l’ancien président israélien, l’ensemble de la communauté internationale n’était pas réuni à cette occasion. Seule la communauté occidentale était présente en force. Preuve à la fois...