Chercheurs
 
Béligh Nabli
English Version
Directeur de recherche à l'IRIS

+33 (0)1 53 27 60 60
Béligh Nabli

Béligh Nabli est maître de conférences en droit public à l’UPEC et directeur de recherche à l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS). Il a suivi des études en droit à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne (ponctuées par un DEA de droit public interne, un DESS de droit européen et le Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat) et  a été chercheur  à l’Institut Universitaire Européen (IUE de Florence) où il a obtenu son doctorat en droit.

 

Il a notamment enseigné (de 2009 à 2017) les « Questions européennes » et les « Questions internationales » à Sciences Po Paris. Béligh Nabli est conseiller scientifique à France Stratégie depuis 2017. Ses travaux et réflexions portent essentiellement sur des problématiques juridiques, politiques et institutionnelles portant sur la France, l’Europe et la Méditerranée. Son dernier ouvrage s’intitule L’Etat. Droit et politique (Armand Colin, Coll. U, 2017).

 
Analyses
 
 
24.04.2017
Le vainqueur est un novice en politique, l’extrême droite bat des records et les partis de gouvernement sont défaits… Dernier acte d’une Ve République à bout de souffle ? Taillé à la mesure du général De Gaulle, le régime de la Ve République lui a survécu. La longévité de la...
 
 
18.04.2017
Au-delà du fracas des affaires, cette campagne présidentielle a été rythmée par un bruit de fond lancinant, à tonalité identitaire. Bien qu’inédite à plus d’un titre, la campagne 2017 s’est inscrite dans une certaine continuité avec celles de 2007 et de 2012, en confirmant l’ancrage de la question identitaire dans...
 
 
09.04.2017
Au cours de la campagne électorale qui l’a opposée à Hillary Clinton, Donald Trump s’est voulu catégorique sur sa volonté de désengager les Etats-Unis des affaires du monde en général et du Moyen-Orient en particulier. Motif : mieux se concentrer sur les affaires nationales au nom du principe à connotation...
 
 
21.03.2017
1957-2017. L’élection présidentielle se tient l’année de la commémoration du soixantième anniversaire du traité de Rome, pilier de l’actuelle Union européenne. Pourtant, l’heure n’est pas à la célébration de l’Europe. Loin s’en faut. La vague d’euroscepticisme se nourrit du sentiment d’impuissance de l’Union européenne et des doutes sur la «volonté...