ANALYSES

«Organiser les JO à Paris ? Un risque modéré…»

Presse
14 septembre 2017
Interview de Pascal Boniface - Flair Play


Paris annonce des JO «verts» dans le droit fil de la COP 21. Concrètement, cela signifie quoi ? On va nager dans la Seine ?

Enfin la promesse de Jacques Chirac sera réalisée en 2024 ! Les épreuves de triathlon et de nage en eau libre seront organisées sur place. Le grand avantage de la candidature de Paris résidait par ailleurs sur la qualité des transports en commun qui mettront toutes les épreuves à portée de transport. Le bilan carbone des JO de Paris devrait être ainsi très positif par rapport aux précédents. Preuve en est que l'ONG WWF (ndlr : World Wide Fund for Nature, Fonds mondial pour la nature) qui n'est pourtant pas fan du sport spectacle et de ce qu'il implique, a donné son label à la candidature de Paris.

Les JO verts s'entendent-ils également comme des JO propres face au fléau endémique du dopage ?

La France a toujours été en avance dans la lutte antidopage, on l'a vu notamment au niveau du cyclisme. Toutefois en finir avec le dopage est illusoire, c'est un peu l'histoire du gendarme et du voleur. Mais la lutte continue. Des athlètes ont été déclassés après un contrôle positif et la remise en cause de palmarès anciens pour cause de dopage a un effet dissuasif. Dans le passé, le pays a pu perdre l'organisation des Jeux parce qu'il était jugé trop actif dans la lutte antidopage, mais le CIO a pris la mesure des choses. Le risque zéro n'existe pas mais la volonté est là.

Neymar l'homme aux 220 millions d'euros a été médaillé d'or à Rio et porte le message de Paris aujourd'hui. On est bien loin de l'amateurisme, symbole de la re-création des JO de l'époque moderne…

Oui mais il y a bien longtemps que l'amateurisme n'existe plus au niveau des JO. Au niveau du football notamment mais pas seulement, la dream team américaine en basket a été médaillée en 1992 ! (ndlr : trois ans après l'ouverture officielle des JO aux professionnels). Ces jeux, devenus universels, sont ouverts aux sports riches et aux sports pauvres. De grands champions qui ont beaucoup gagné veulent absolument y participer. Le message de Neymar est une bonne chose car il véhicule un message mondial, celui du lien universel que représentent les Jeux Olympiques, plus encore que la Coupe du monde du football, car aux JO, toutes les nations sont présentes.


Sur la même thématique