ANALYSES

AFGHANISTAN. Barack Obama « parie sur une paix d’ici à 2014 »

Presse
2 mai 2012
Karim Pakzad - Le Nouvel Obs
Quel était l'enjeu de la visite éclair de Barack Obama en Afghanistan ?

Les Etats-Unis ont signé un accord stratégique très attendu. Celui-ci confirme qu'ils ne quitteront pas le pays après 2014 comme cela a pu être évoqué. Ils resteraient dix ans de plus mais le détail des modalités de cette présence n'a pas été défini. Les Américains ont renoncé à installer des bases en Afghanistan, comme ils le réclamaient. Cette idée était combattue par l'Iran, la Russie, la Chine, le Pakistan mais aussi par l'opposition légale afghane.


Pourquoi avoir choisi de médiatiser cet accord à l'occasion de la date anniversaire de la mort d'Oussama Ben Laden?

Barack Obama est en campagne électorale et, sur le dossier afghan, c'est son seul succès. C'est donc pour lui l'occasion de marquer la date. Ensuite il fallait, que l'accord soit signé avant le sommet de Chicago (sommet de l'Otan les 20 et 21 mai prochain, ndlr). Cet accord confirme la "légalité" de la présence américaine. Ce qui est important pour le président américain qui va demander à ses partenaires de l'Otan de maintenir des hommes et surtout de prendre en charge une partie du financement. Le document qui vient d'être signé ne le chiffre pas. Mais, selon plusieurs informations, le gouvernement afghan réclamerait deux milliards de dollars par an, pour entretenir ses propres troupes.


Comment va s'organiser cette présence militaire ?

On ne le sait pas exactement, l'accord est très flou. Mais il est évident que les Américains parient sur une paix en Afghanistan d'ici à 2014. Cela passera par un compromis avec les talibans. Le gouvernement de Hamid Karzaï envoie des signaux forts dans leur direction. Il a notamment fait passer des lois restrictives sur le droit des femmes.


Des négociations directes entre Américains et talibans ont déjà été entamées pour tenter de faire entrer ces derniers dans un gouvernement. Mais selon moi, imaginer que cela se produira avant 2014 est un pari risqué. Les Américains ont échoué dans leur objectif de départ de vaincre les talibans. Aujourd'hui, ces derniers sont en position de force sur le terrain. Ils n'ont pas forcément intérêt à entrer maintenant dans le jeu démocratique.

Sur la même thématique